27
Jeu, avril

Autres articles populaires

Grid List

L’ex ministre de Boni Yayi, et membre fondateur du régime de la rupture, Alexandre Hountondji, s’est récemment ouvert à nos confrères de L’Evénement précis sur plusieurs sujets de l’actualité nationale. Si l’ex baron du régime Yayi n’a pas pratiqué la langue de bois sur les impairs qu’il note ici et là dans la gouvernance actuelle, certains soupçonnent tout de même dans sa nouvelle posture, un clin d’œil au chef de l’Etat, à quelques encablures d’un remaniement ministériel, présent dans tous les esprits.

L’Organisation non gouvernementale Social Wacth Bénin, se plaint de la gouvernance socio-économique sous le régime du président Patrice Talon. A travers une lettre ouverte qu’elle a adressée à la communauté internationale, cette organisation a dénoncé des nids de mauvaise gestion qui pourraient mettre l’économie béninoise à genou. Sans oublier le volet social qui est également foulé au pied par le pouvoir, relève l'Ong.

Installé depuis 1973 à Londres, la capitale anglaise, le siège de l'Organisation internationale du cacao (Icco), est désormais transféré à Abidjan, la capitale économique de Côte-d’Ivoire, premier producteur mondial du cacao. Le nouveau siège a été inauguré ce mardi 25 avril par le Vice-premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan.

A Banikoara, une frange de la population de l’arrondissement de Goumori, révoltée, a saccagé, ce mercredi 26 avril 2017,  les locaux de la gendarmerie de cet arrondissement. Cela fait suite à l’arrestation d’un jeune homme, pour avoir tué un des ses voisins.

Tout est parti d’une altercation entre deux jeunes hommes. Dans leur bagarre, l’un a poignardé l’autre. La victime est tombée et décède des suites de sa blessure. Le meurtrier a été arrêté par la gendarmerie et extradé à la brigade de Banikoara.

Mais une partie de la populatiou de Goumori, révoltée, a marché sur les locaux de la gendarmerie de leur arrondissement, à la recherche de l’assassin. Mais sur les lieux, la gendarmerie était fermée. Les manifestants ont, sans hésiter, défoncé portes et fenêtres à la recherche du jeune homme auteur du meurtre pour un règlement de compte. Ils se sont retirés après avoir constaté l’absence du jeune homme.

Sabi Sénon Bio N’Goyé, Chef de l’arrondissement de Goumouri ; Bio Sarako Tamo, maire de Banikoara et le préfet Mohamadou Moussa, se sont rendus sur les lieux du drame afin de calmer les ardeurs des protestataires. « Les populations doivent savoir raison garder », a lancé le CA de Goumori. Ses propos ont été confortés par le préfet Mohamadou Moussa, qui pour finir, a indiqué que les auteurs de cet acte de vandalisme seront recherchés et punis conformément à la loi.

A l’heure actuelle, Goumori a retrouvé son calme habituel, ceci après l’intervention des autorités et des sages de la commune de Banikoara.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

L’agenda du président de la République ce mercredi 26 avril 2017 a enregistré un hôte pas comme les autres. Martin Rodriguez, lointain rival d’affaires et récemment premier opposant déclaré à Patrice Talon, a eu un entretien de plusieurs heures avec le chef de l’Etat. Si le contenu des échanges n’a pu être révélé, beaucoup restent suspicieux quant aux mobiles d’une rencontre qui tombe au moment où le chef de l’Etat est pris entre plusieurs feux.

L’Organisation internationale Reporter sans frontière (RSF) a publié l’édition 2017 de son rapport mondial sur la liberté de la presse. Un rapport intitulé « le grand basculement » car, la liberté de la presse dans le monde est de plus en plus en danger notamment dans les démocraties. Quant au Bénin, le cauchemard continue. Comme l’année dernière, le pays se positionne à la 78ème place.

Après moult hésitations, la Côte d’Ivoire va finalement abriter la phase éliminatoire de l’Afrobasket 2017 féminin de la Zone 3. Cette compétition qui mettra aux prises trois sélections nationales se tiendra du 08 au 14 mai prochain à Abidjan.

La deuxième journée de la phase finale du Championnat béninois de Handball a été disputée ce mercredi au Palais des sports de Cotonou. Presque tous les favoris ont tenu leur rang.

La Confédération du Football Africain a procédé au Caire, ce mercredi 26 avril 2017, au tirage au sort de la composition des groupes des deux grandes compétitions de clubs sur le continent. Il s’agit de la Ligue africaine des champions (C1) et la Coupe de la CAF (C2).

La sélection locale de football du Bénin a entamé sur la pelouse synthétique du Centre technique Issa Hayatou de Missérété,  depuis le lundi 23 avril dernier, la dernière ligne droite de préparation du match amical contre le Burkina-Faso. Une rencontre  qui sera disputée le 4 mai prochain à Ouagadougou.

Ville candidate pour l’organisation des Jeux Olympiques 2024, Paris bénéficie à nouveau d’un soutien de taille. Il s’agit de celui de la Francophonie à travers la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports (CONFEJES).

Rock Durand Ayité a trouvé un nouveau point de chute. Mis à l’essai depuis quelques jours, le défenseur béninois s’est engagé  avec Sunshine Stars jusqu’à la fin de la saison nigériane.

La volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, a plongé le Burundi dans une crise politico-sécuritaire qui perdure depuis deux ans. A l’heure où l’impasse s’installe après plusieurs tentatives de sortie de crise infructueuses, le pays doit faire face à la faillite économique.

Le maintien au pouvoir du président du Congo démocratique a été le point de départ d’une crise politique dans ce pays de la région des Grands Lacs. A la fronde politique, pour laquelle les initiatives de sortie sont restées lettres mortes, s’ajoutent une faillite économique et l’incapacité de l’Etat à garantir la sécurité des populations de l’est du pays. A mesure que se succèdent différentes médiations, le Congo démocratique apparaît plus que jamais comme l’enfant malade de la région des Grands Lacs.

En déferlant dans les rues de Bouaké, de Korogho, d’Odiéné et même d’Abidjan, armes aux poings et tirant des rafales en l’air en début d’année, les soldats mutins, ont provoqué la panique en Côte d’Ivoire. Pour apaiser la tension, le président Ouattara a fait des promesses qui du reste, ont été difficiles à honorer. Alors que le moratoire demandé par le gouvernement s’achève, le ton monte dans le rang des ex-rebelles qui soupçonnent un nouveau report de l’échéance. Mais Ouattara est-il prêt à les satisfaire ?

Chassés du pouvoir par un coup d’Etat militaire ou par un soulèvement populaire, les anciens dictateurs du continent noir sont désormais dans l’œil du cyclone. Au moment où le verdict du procès en appel de l’ex-président tchadien tombe à Dakar ce 27 avril, le procès de l’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré s’ouvre à Ouagadougou. Vu que des actions sont envisagées contre d’autres personnalités de leur acabit, la retraite ne leur sera pas de tout repos.

Le Conseil de sécurité des Nations unies planche, ce jeudi,  sur une résolution au sujet du dossier saharaoui. La résolution vise entre autres, à appeler  le Polisario à se retirer immédiatement de la zone de Guergarate. Mais au-delà, c’est tout le dossier qui devra connaître une nouvelle impulsion, avec la détermination affichée du nouveau patron de l’Onu, Antonio Guterres. Ce qui laisse espérer de nouveaux jours sur ce dossier devenu un serpent de mer.

Le président sud-africain, Jacob Zuma a signé des accords de coopération avec des pays dont les Etats-Unis, en vue de la construction de centrales nucléaires. Après une longue bataille judiciaire menée par des ONG au sujet du caractère opaque du processus, la justice sud-africaine, a dans un arrêt, ce mercredi 26 avril, déclaré ces accords inconstitutionnels et illégaux. Un revers donc pour un chef d’Etat déjà confronté à une fronde sociopolitique pour des soupçons de corruption.

 

 Fin d’une longue bataille judiciaire pour des ONG africaines dans le bras de fer qui les opposait au président sud-africain, Jacob Zuma.  Et pour cause, le tribunal de la ville du Cap a donné raison aux organisations non gouvernementales en qualifiant d’inconstitutionnels et illégaux, ce mercredi 26 avril 2017, les accords signés avec la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Sud en vue de la relance du programme nucléaire civil.

Il faut rappeler que les actions en justice, entreprises par plusieurs ONG dont Earthlife Africa, visaient à dénoncer le caractère opaque du processus de signature de ces accords de coopération. Certes, l’ambition de M. Zuma de doter le pays de six à huit nouveaux réacteurs d'une capacité totale de 9.600 MW est noble, mais le point qui fâche, est le prix annoncé (1.000 milliards de rands soit 70 milliards d'euros), objet de vives critiques.

Par cet arrêt, la justice sud-africaine vient de sauver le pays de Nelson Mandela, des mains du président Zuma qui fonce, malgré les cris de cœur des citoyens. Non seulement,  Jacob Zuma s’est englué dans une liste de scandales de corruption, mais aussi, il est devenu sourd et muet, conduisant la nation arc-en-ciel à sa guise. 23 ans après la fin de l’apartheid, les Noirs sud-africains, toujours en proie au chômage, sont désillusionnés face à un dirigeant qui pourtant, promettait un lendemain meilleur à sa venue au pouvoir en 2009. 

Au moment où l’insubmersible et l’imprévisible Jacob Zuma fait les frais  de ce revers, le peuple impatient de le voir partir, retient son souffle.

Christophe SESSOU / beninmondeinfos.com

 

 

facebook likebox joomla module

La météo

Cotonou Benin Bon temps (nuit), 27 °C
Conditions actuelles
Lever du soleil 6:38 am   |   Sunset: 6:58 pm
83%     17.7 km/h     34.270 bar
Prvision
JEU Faible: 27 °C Fort: 30 °C
VEN Faible: 27 °C Fort: 30 °C
SAM Faible: 27 °C Fort: 30 °C
DIM Faible: 27 °C Fort: 30 °C
LUN Faible: 26 °C Fort: 29 °C
MAR Faible: 26 °C Fort: 30 °C
MER Faible: 26 °C Fort: 28 °C
JEU Faible: 26 °C Fort: 28 °C
VEN Faible: 26 °C Fort: 29 °C
SAM Faible: 26 °C Fort: 29 °C

Plus d'articles

Grid List

Le Bénin dispose désormais d’un agenda culturel. La première édition de ce document compile les événements culturels de l’année 2017. Il s’agit d’une innovation du ministère en charge de la culture, qui entend désormais fournir un instrument de planification culturel aussi bien aux acteurs locaux qu’aux touristes en visite au Bénin.

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.