14
Mer, novembre

Paysage politique : Saley et Gbadamassi , la paix des braves de deux compagnons de "fortune"

Politique
Typographie

Les relations politico-amicales entre Rachidi Gbadamassi et Issa Salifou froides, ont depuis quelque temps connu un réchauffement. Le député Forces cauris pour un bénin émergent (FCBE) de la 8ème circonscription regroupant Parakou, Pèrèrè, N’Dali et Tchaourou renoue avec les fréquentations de son ex-colistier, Issa Salifou devenu adversaire depuis 2009, élu également député dans la 1ère circonscription électorale qui compte Kandi, Karimama et Malanville.

 De la lune de fiel, les relations entre Rachidi Gbadamassi et Issa Salifou reviennent à la lune de miel des suites de la rupture de ban du député originaire de Parakou avec le camp présidentiel. Un camp présidentiel dont le Président du parti DUR-Baarka a été une recrue loyale depuis 2009 mais qu’il a lâché dans le cadre de la présidentielle de 2016 en déclarant officiellement son soutien au candidat Sébastien Ajavon. En effet, même si les deux députés ne sont pas dans la même vision politique par rapport à la prochaine présidentielle, ils ont repris la compagnie et les fréquentations mutuelles. Mieux, à l’occasion de la déclaration de candidature de Sébastien Ajavon, les deux députés se sont rendus ensemble au Stade Mathieu Kérékou et Issa Salifou a même souligné qu’il ne soutient pas Ajavon mais qu’il a accompagné « un ami », notamment Rachidi Gbadamassi. Divisés hier autour d'un partage de fortune, les deux amis se réconcilient aujourd'hui autour de celui là-même dont le cordon de la bourse les avait amenés à se séparer après une série de passe d'armes à distance aux relents de puanteur.

On se rappelle que ces deux députés se sont farouchement combattus politiquement entre 2009 et 2015. Ils se sont dénigrés sur tous les toits et devant l’opinion publique sur de complexes et intimes affaires qui les avaient divisés au point de se combattre politiquement. Le différend entre les deux amis d’hier, on se souvient avait  débouché sur la déflagration du groupe G13 créé à l’entame de la 5ème législature de l’Assemblée Nationale en 2007. Vu les insanités étalées sur la place publique sur la profondeur de la puanteur de leur brouille , on était bien loin de s’imaginer que ces deux hommes pouvaient encore se dire «bonjour ! » Mais les voilà redevenus des copains en cette veille des consultations électorales devant consacrer une nouvelle alternance au sommet de l’Etat. A y voir de près, le trait commun caractéristique de ces deux acteurs de l’arène politique béninoise est la versatilité. Cela se traduit par l’inconstance dans les choix politiques qu’ils opèrent. En 2006, tous deux n’avaient pas soutenu le candidat Boni Yayi dès le premier tour. C’est au second tour que leur formation politique commune d’alors, l’UPR a soutenu par procuration Boni Yayi via l’Alliance pour un Bénin Nouveau (ABN) devenue par la suite membre de l’alliance Wologuèdè.

En  2007, les deux députés ont été élus sous les couleurs de l’alliance UPR-Force Espoir avant de se séparer suite à des coups tordus en 2009. En 2011, Issa Salifou est réélu sous les effigies du parti UPR duquel a démissionné Rachidi Gbadamassi pour rallier les Forces cauris pour un bénin émergent (FCBE). Le parlementaire natif de Parakou est aussi réélu tout comme son frère-ami devenu adversaire juré. Quelques semaines après sa réélection en 2011, Issa Salifou déclare son soutien au régime de Boni Yayi avant de proclamer sa rupture de pont avec le pouvoir. Pendant ce temps, Rachidi Gbadamassi restera accroché au camp présidentiel et finira par se faire élire député FCBE dans la 8ème circonscription électorale en avril 2015. C’est après cette réélection que les flirts ont repris entre Gbadamassi et Issa Salifou dit Saley. Annoncé dans les coulisses du candidat Patrice Talon à Paris, Rachidi Gbadamassi va hésiter à cet appel de pied auquel a semblé mordre Issa Salifou. A la création de l’alliance Soleil, l’ombre du député Gbadamassi a plané dans les coulisses dans le sens de la réconciliation avec Issa Salifou. Là encore, c’est un canular. Ce n’est qu’en cette veillée d’arme de la présidentielle de 2016 que les deux députés aux profils communs renouent avec la compagnie et les fréquentations publiques. La question, c’est de savoir jusqu’à quand durera à nouveau leur nouvelle lune de miel.

 

M D M

Annonce

Nous suivre

facebook joomla likes module
Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.