19
Jeu, octobre

Session du Conseil national du dialogue social (CNDS) bloquée, pas de retour favorable aux revendications des travailleurs, passage en force dans la mise en œuvre des réformes sociales, etc. Les syndicats reprochent au régime du président Talon d'user de ruse pour faire passer ses réformes en douce aux forces sociales ou pour fuir  devant ses responsabilités. Des faits qui donnent raison à la CSTB, la seule confédération syndicale qui avait refusé de signer la charte nationale sur le dialogue social, indiquant qu'il s’agit d’un couteau à double tranchant.

Les coupures intempestives de courant électrique sont de retour dans les ménages depuis quelques jours. A la question de savoir s’il s’agit du come-back du délestage, le Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) a répondu « non » au micro de nos confrères de la télévision nationale ce mercredi 18 octobre 2017. Des explications du Dg Laurent Tossou, l’on peut conclure que le gouvernement a toujours du mal à résoudre l’équation du délestage malgré ses promesses.

A l’Université d’Abomey-Calavi, la course à la succession du recteur Brice Sinsin est en marche. L’élection se tiendra le 30 octobre prochain. Mais avant cette date, 05 listes rivalisent d’ardeur afin de ratisser large, chacun de son côté, au soir des élections.

La Ministre de l'Économie numérique et de la communication, Rafiatou Monrou a procédé ce mardi 17 octobre 2017 à Cotonou, au lancement de l'exploitation du «Projet de développement des infrastructures de télécommunications et des TIC (PDI2T)». La cérémonie a été couplée avec l'officialisation du catalogue commercial 2017-2018 des offres d'interconnexion de Bénin Télécoms Infrastructures S.A.

La grève de 48 heures déclenchée depuis ce mercredi 18 octobre 2017 dans le secteur de la justice a été suivie comme une lettre à la poste, ont constaté nos confères de l’Agence Bénin presse (ABP). Les grévistes dénoncent le mépris dont ils font l’objet (de la part du ministre) et réclament, par ailleurs, de meilleures conditions de vie et de travail. Leurs revendications ont été libellées en 29 points.

L’Humanité  commémore ce 17 octobre 2017, la 25è édition de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Le thème retenu cette année est : « Répondre à l'appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté : une voie vers des sociétés pacifiques et inclusives ». Saisissant l’occasion de cette journée, la Coordination nationale du Réseau ouest africain pour l'édification de la paix (Wanep-Bénin) a invité les dirigeants béninois à, entre autres, cultiver le sens de la bonne gouvernance et à améliorer les conditions de vie des populations.

Les centrales et confédérations syndicales seront dans les rues de Cotonou, la capitale économique du Bénin, le vendredi 20 octobre prochain. Face à la presse ce lundi 17 octobre, les partenaires sociaux du gouvernement ont expliqué les raisons des actions qu'ils envisagent et annoncé un sale temps pour l’exécutif si ce dernier continue de faire la sourde oreille face à leurs revendications.

Plus d'articles...

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.