18
Mer, janvier

Les professionnels des médias, les consommateurs de la presse et autres acteurs de la société civile béninoise, donneront de la voix ce mercredi 18 janvier 2017 à la Bourse du travail, à en croire un communique de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB). Ils entendent dénoncer, une fois encore, «la fermeture arbitraire» de certains organes de presse par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC).

Les enseignants de la maternelle et du primaire observent une grève d'avertissement de 48 heures depuis ce mardi 17 janvier 2017. Ce mouvement de débrayage enclenché sur toute l’étendue du territoire, en raison de désaccords profonds entre les responsables syndicaux et leur ministre de tutelle, a été largement suivi, à en croire le porte-parole des syndicats, Maxime Agossou-Vè.

En mai 2016, il a été annoncé un réaménagement des horaires de travail, par le Directeur général de la réforme de l’Etat d'alors, Mohamed Abdou. Celui-ci s’était donné un délai de trois mois au plus tard, pour introduire cette réforme en conseil des ministres. Près d’un an après cette annonce, l’opinion se demande où a pu bien passer ce projet de réaménagement ? 

Elles sont désormais transformées en annexes de compagnies, les Gendarmeries de Sèmè-Podji, Ouidah et Abomey-Calavi. Une réforme opérée conformément au décret 2000-14 portant zone de compétence de la Police et de la Gendarmerie en république du Bénin.

Plus d'articles...

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.