27
Jeu, avril

L’Organisation non gouvernementale Social Wacth Bénin, se plaint de la gouvernance socio-économique sous le régime du président Patrice Talon. A travers une lettre ouverte qu’elle a adressée à la communauté internationale, cette organisation a dénoncé des nids de mauvaise gestion qui pourraient mettre l’économie béninoise à genou. Sans oublier le volet social qui est également foulé au pied par le pouvoir, relève l'Ong.

A Banikoara, une frange de la population de l’arrondissement de Goumori, révoltée, a saccagé, ce mercredi 26 avril 2017,  les locaux de la gendarmerie de cet arrondissement. Cela fait suite à l’arrestation d’un jeune homme, pour avoir tué un des ses voisins.

Tout est parti d’une altercation entre deux jeunes hommes. Dans leur bagarre, l’un a poignardé l’autre. La victime est tombée et décède des suites de sa blessure. Le meurtrier a été arrêté par la gendarmerie et extradé à la brigade de Banikoara.

Mais une partie de la populatiou de Goumori, révoltée, a marché sur les locaux de la gendarmerie de leur arrondissement, à la recherche de l’assassin. Mais sur les lieux, la gendarmerie était fermée. Les manifestants ont, sans hésiter, défoncé portes et fenêtres à la recherche du jeune homme auteur du meurtre pour un règlement de compte. Ils se sont retirés après avoir constaté l’absence du jeune homme.

Sabi Sénon Bio N’Goyé, Chef de l’arrondissement de Goumouri ; Bio Sarako Tamo, maire de Banikoara et le préfet Mohamadou Moussa, se sont rendus sur les lieux du drame afin de calmer les ardeurs des protestataires. « Les populations doivent savoir raison garder », a lancé le CA de Goumori. Ses propos ont été confortés par le préfet Mohamadou Moussa, qui pour finir, a indiqué que les auteurs de cet acte de vandalisme seront recherchés et punis conformément à la loi.

A l’heure actuelle, Goumori a retrouvé son calme habituel, ceci après l’intervention des autorités et des sages de la commune de Banikoara.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

La non réouverture du procès Dangnivo préoccupe un député de l’Assemblée nationale. A travers la plume du député Dakpè Sossou, la représentation nationale a adressé 03 questions au gouvernement afin de comprendre les vraies raisons qui plombent la reprise du procès ouvert dans cette affaire de disparition de l’ex-cadre du ministère de l’économie et des finances.

Les professeurs contractuels du secondaire réunis au sien de l'Intersyndicale des enseignants contractuels du secondaire, ont suspendu leur grève entamée depuis plusieurs semaines. Le mouvement a été levé à la suite d’une rencontre de négociations entre les représentants de l’Intersyndicale et le cabinet du ministre de l’enseignement secondaire.

L’Organisation internationale Reporter sans frontière (RSF) a publié l’édition 2017 de son rapport mondial sur la liberté de la presse. Un rapport intitulé « le grand basculement » car, la liberté de la presse dans le monde est de plus en plus en danger notamment dans les démocraties. Quant au Bénin, le cauchemard continue. Comme l’année dernière, le pays se positionne à la 78ème place.

André Kitty, béninois et soldat de deuxième classe en service au premier bataillon d’intervention mobile au camp Guézo, a écopé de 12 ans de travaux forcés ce mardi 25 avril 2017 au tribunal de Cotonou. Il a été reconnu coupable d’homicide et coups et blessures volontaires. L’intéressé a commis son forfait après s’être saoulé la gueule.

Plus d'articles...

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.