27
Jeu, avril

Bénin / Conseil des ministres : Le parc Pendjari mis en affermage

Société
Typographie

Le Complexe Pendjari est désormais mis en affermage. Cette décision a été prise ce mercredi 11 janvier 2017, au cours du conseil hebdomadaire des ministres. Un contrat de partenariat sera conclu avec l’ONG African Parks Network et autres partenaires pour une gestion efficiente du parc.

La gestion du parc Pendjari sera en partie cédée à une structure privée notamment l’ONG African Parks Network. En effet, selon les explications du ministre d’Etat, Pascal Irénée Koupaki, lors du point du conseil des ministres, dévoilé à la presse, «le gouvernement avait autorisé des opérations spéciales de sécurisation dans les parcs nationaux de la Pendjari, W et des zones cynégétiques attenantes»«Cette mission avait été assurée par les forces de sécurité et de défense nationales, en mai-juin 2016 et au cours du second semestre 2016. Après évaluation des résultats obtenus et au regard de l’ambition que nourrit le gouvernement pour intégrer cette réserve transfrontalière de la biosphère dans le système productif national, le conseil a décidé d’adopter une nouvelle approche, celle d’affermage», rapporte le ministre d'Etat, Pascal I. Koupaki.

Le gouvernement explique également que cette approche d’affermage lui a été «proposée par African Parks Network», qui est une «Organisation non gouvernementale de conservation et de renom en Afrique». Ainsi, il sera signé avec elle, un contrat de «partenariat en relation avec l’Agence nationale de promotion des patrimoines et de développement touristique (ANPT), la Direction du Parc, le CENAGREF et d’autres partenaires». Selon le gouvernement, ce partenariat permettra : «de mettre fin à l’utilisation anarchique des ressources de la Pendjari ;  d’obtenir l’appui et l’implication des communautés et des autorités locales ; de rendre opérationnelles deux brigades spécialisées dans la lutte contre les exploitations illicites des ressources du Parc ; d’établir un système de renseignement et de suivi judiciaire ; et d’améliorer la gouvernance dans la gestion du Parc, afin   Elle a une solide expérience dans plusieurs parcs animaliers africains et est en mesure d’instaurer une gestion plus efficace de la réserve de biosphère de la Pendjari».

Ariel GBAGUIDI

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.