24
Mar, octobre

Afrique : La Banque mondiale pointe une crise de gouvernance en 2016

Economie
Typographie

Selon une étude récente menée par la Banque mondiale, l'année 2016 a été marquée par une détérioration sensible de la qualité de la gouvernance dans nombre de pays africains au sud du Sahara. Le rapport de l’étude cible notamment dans 15 pays les plus touchés par le phénomène en est bien révélateur.

La dernière évaluation annuelle des politiques et institutions publiques en Afrique (CPIA) réalisée par la Banque mondiale vient de livrer son verdict. Dans les colonnes de ce rapport, l'on découvre que les pays africains ont péché tout au long de l'année 2016 en matière de gestion économique, des politiques structurelles, des politiques d’insertion sociale et d'équité. Au total, le nombre de pays ayant connu cette mauvaise passe a plus que doublé en un an, révèle le rapport.

 

A l'origine de cette dégradation de la gouvernance, souligne la Banque mondiale, la conjoncture économique qui frappe notamment les pays hyper dépendants des matières premières dont les cours ont littéralement plongé depuis de longs mois. 

Ces pays, à en croire la Banque mondiale, ont connu un repli au niveau de leur politique monétaire et de change, plombant du coup tout effort d'orthodoxie budgétaire. Conséquence, une envolée de l’endettement qui a atteint des proportions alarmantes.

Le rapport de la Banque mondiale note toutefois de bons élèves dont le Rwanda est le porte-flambeau, suivi par le Sénégal et le Kenya. La Côte d’Ivoire, les Comores, le Cameroun, la Guinée, Madagascar, la Mauritanie et le Soudan s'en sortent également avec de bonnes performances.

Bruno O. OTEGBEYE / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.