22
Dim, octobre

Niger : 200 travailleurs d’Areva sous menace de licenciement

Economie
Typographie

A travers un communiqué diffusé le 09 octobre dernier, le groupe nucléaire français, Areva présent au Niger, a annoncé la suppression de plusieurs centaines d’emplois à Somaïr, une de ses deux filiales.

Cette mesure vise à réduire les coûts, à en croire le communiqué rendu public par la direction de cette société. Avant le communiqué, le directeur général de l'entreprise a déjà annoncé la nouvelle, il y a une semaine, aux chefs de service, délégués du personnel et représentants syndicaux, lors d’une réunion.

« Les conditions du marché sont très difficiles et les prix de l’uranium très bas, à 20 dollars la livre. Somaïr doit adapter son organisation industrielle et ajuster ses effectifs », a déclaré à l'AFP le service presse d'Areva au Niger, et relayé par Jeune Afrique.

La société compte un total de 916 salariés et devrait se séparer de presque 200 agents dès 2018. La prise d’une décision du genre « est une question de survie pour la Somaïr », selon Areva.

A en croire nos confrères de rfi.fr, « cette mesure de licenciement concernera également environ 500 postes de sous-traitants. Pour l'instant aucun calendrier précis de ces licenciements n’a été dévoilé, mais ils devraient s’étaler sur trois ans à partir de l’année prochaine ».

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.