18
Sam, novembre

Mali : 70 milliards CFA évaporés dans la corruption et la mauvaise gestion

Economie
Typographie

Fraudes, irrégularités et mauvaise gestion orchestrées dans l'administration publique malienne ont coûté 70,13 milliards FCFA à l'État en 2015. C’est ce que révèle un rapport remis au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, par le Vérificateur général, Amadou Ousmane Touré.

En 2015, le trésor malien a enregistré un manque à gagner de 70 milliards FCFA en raison des fraudes, des irrégularités et autres problèmes de gestion au sein des administrations publiques du pays. Dans un communiqué rendu public, le Bureau du Vérificateur général a souligné que "32,78 milliards FCFA concerne la fraude et 37,35 milliards de Francs CFA en mauvaise gestion".

23 structures de l’administration publique ont été auditées dont « une institution de la République, des services de l’Administration centrale y compris des Directions des Finances et du Matériel, des Autorités Administratives indépendantes, des organismes personnalisés et des sociétés à participation étatique ». Les plus grandes irrégularités détectées concernent, entre autres, le secteur du pétrole et des mines.

Dans le pétrole, les importations frauduleuses de carburants en provenance du Sénégal ont engendré un manque à gagner de « 22,7 milliards de FCFA » en taxes et droits de douanes pour l’État. Dans le secteur minier, « aussi bien dans la délivrance des titres miniers que dans la collecte des recettes minières », il est deploré une perte de 1,61 milliards de FCFA.

Certaines structures épinglées ont remboursé les fonds perdus. En exemple, le trésor public a perçu "462,47 millions de FCFA" de la part des gestionnaires de certaines entités pointées du doigt, mais la marge de remboursement reste encore inférieure par rapport à l’argent perdu, à en croire le Vérificateur général.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.