24
Ven, novembre

Algérie : Nouvelle remontée de la croissance économique

Economie
Typographie

Les données de l’économie algérienne se sont améliorées, du moins, jusqu’à fin d’août 2017. C’est ce qu’a fait savoir le ministre algérien des finances, Abderrahmane Raouia, le 22 octobre dernier à l’occasion d’une sortie publique.

Exportations des hydrocarbures, recul du taux d'inflation et l'amélioration de l'assiette des dépenses grâce à l'augmentation du recouvrement de la fiscalité ordinaire, bref, l’économie algérienne va mieux malgré la crise économique mondiale.

Au cours de son intervention, Abderrahmane Raouia, l’argentier national, a souligné qu'il y a eu une augmentation du prix du brut algérien avec une moyenne de 50,6 USD/baril, une reprise relative des exportations en hydrocarbures qui a atteint 21,3 milliards USD avec un léger recul des importations de marchandises, passant de 31,7 milliards USD à 30,8 milliards USD en 2017. Cela a entraîne un ralentissement du déficit de la balance commerciale. De 11,4 milliards USD, elle a chuté à 7,1 milliards USD à fin août 2017.

Le taux d’inflation a chuté fin août 2017 à 5,7% contre 6,5% en 2016. Le ministre des finances a également fait savoir que le déficit du trésor a reculé de près de 380 milliards de dinars fin juin 2017 contre 1.769 milliards pour cette même période en 2016. Ce qui correspond, selon, Abderrahmane Raouia, à une augmentation des recettes et un recul des dépenses.

Malgré ces légères avancées, l'économie du pays devra faire face à plusieurs défis à la lumière de la contraction de la liquidité, etc. De l’avis du ministre, cette situation nécessite le maintien d'un niveau acceptable de croissance. Et, cela permettra de garantir une prise en charge adéquate de la demande sociale et la création d'offres d'emploi.

 

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.