26
Mer, juin

Ajavon dans ''Le Monde Afrique'' : « Peut-être que je deviens trop gênant et il faut m’éliminer…»

Bénin
Typographie

Dans un entretien avec le journal Le Monde Afrique, publié ce 15 novembre, l’homme d’affaires Sébastien Ajavon est revenu sur l’affaire dite de trafic de drogue dans laquelle son nom a été longuement cité. En partie, il pointe du doigt le pouvoir en place qui selon lui, veut «ternir» son image et dénonce le « silence hypocrite du gouvernement ».

«(…) Cela fait sept mois à peine que le nouveau Chef de l’Etat a pris ses fonctions et c’est avec notre concours qu’il est arrivé aux affaires. Peut-être que je deviens trop gênant. Donc il faut m’éliminer tout de suite pour que je ne sois plus important dans l’arène politique», déclare Sébastien Ajavon dans son interview avec le journal français, Le Monde Afrique. «Au temps du président Thomas Boni Yayi, il y avait déjà des menaces. Mais ils n’ont jamais osé violer des conteneurs pour y mettre des stupéfiants», poursuit le magnat de la volaille qui finit par pointer du doigt le régime au pouvoir, sans citer de nom. «Je ne veux accuser personne. Mais un nom est constamment cité dans cette affaire : celui de Pamphile Zomahoun, qui se trouve être le directeur des services de renseignement au Bénin et qui dépend de quelqu’un. Je n’irai pas plus loin. C’est Pamphile Zomahoun qui avait les informations selon lesquelles il y avait de la drogue dans un conteneur», rappelle Sébastien Ajavon. «D’où a-t-il eu ces renseignements?», s’interroge-t-il par la suite. A propos du silence du régime en place dans cette affaire, il estime qu’il s’agit simplement d’une «hypocrisie» du gouvernement . «Ils ont voulu m’humilier et me créer des problèmes», dénonce l’ancien candidat à la présidentielle de mars 2016. A présent, il affirme qu’il ne sera «pas content» tant que les auteurs de ce coup contre sa personne et son entreprise COMON SA,  ne seront pas identifiés et «sanctionnés».

Ariel GBAGUIDI

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.