26
Mer, juin

Conseil des ministres : Le gouvernement annonce un recensement populaire d’identification

Bénin
Typographie

A l’issue de son conseil des ministres du 18 novembre dernier, le gouvernement a pris la décision de mettre en place un programme d’envergure portant sur la constitution d’un fichier national centralisé et informatisé de l’identité de l’ensemble des ressortissants béninois et résidents. Ainsi, dans les prochains jours, il sera effectué un recensement populaire «à vocation d’identification».

 

Selon le compte rendu du conseil, présenté à la presse par le ministre d’Etat, Pascal Irénée Koupaki, « il s’agit d’un système informatisé qui permettra de recenser les citoyens» béninois et les personnes résidents sur le territoire national. Ceci, «à partir des informations nominatives, personnelles, biométriques et des empreintes digitales électroniquement capturées afin de faciliter leur identification, au moyen de la technologie appropriée». «La collecte de données personnelles et biométriques se fera sous forme d’un recensement administratif à grande échelle, à vocation d’identification de la population», a précisé le ministre d’Etat. Selon le gouvernement, à en croire les propos Pascal Irénée Koupaki, «l’ancrage juridique» de cette action «est garanti par la loi sur la protection des données personnelles». Et pour la mise en œuvre de ce projet, c’est la société SAFRAN-IS qui a été identifiée après moult «discussions avec des partenaires», toujours selon les déclarations du ministre d’Etat. Ainsi, il s’agira pour SAFRAN-IS de mettre «en œuvre une solution informatisée et personnalisée de recensement des populations et, à terme, de constitution d’un fichier national centralisé et de personnalisation des titres d’identification officiels». «Sur cette base, le conseil a autorisé le recensement administratif à vocation d’identification de la population et la signature par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique et le ministre de l’économie et des finances, d’un contrat d’acquisition de matériels, logiciels, licences et services avec la société SAFRAN-IS», a laissé entendre, Pascal Irénée Koupaki. Il ajoute que «le conseil a en outre mis en place, par décret, un comité technique de pilotage» de ce recensement. D’après lui, «le comité technique de pilotage assurera la coordination technique des opérations, en relation avec l’opérateur technique». Il faut également ajouter que toujours dans la cadre de ce recensement, le ministre Koupaki a affirmé qu’«un comité interministériel de supervision a été mis en place (…) et le conseil a adopté le décret définissant les modalités du recensement administratif à vocation d’identification de la population».

 

Ariel GBAGUIDI

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.