24
Ven, novembre

Festival / Meilleur Instrumentiste Africain : Cotonou abrite la 3 eme édition

Culture
Typographie

La troisième édition du Festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia 2016) a été lancée ce dimanche 27 novembre à Cotonou, par le directeur de cabinet du ministre de la culture. Occasion pour Edgard Djossou, promoteur de l’événement, d'appeler la famille des instrumentistes africains, à se souder autour de leurs idéaux communs.

La troisième édition du Festival des meilleurs instrumentistes d'Afrique fait vibrer la capitale économique béninoise depuis le 27 novembre dernier. Organisée de main de maître par Edgard Djossou, la cérémonie d'ouverture a connu la participation d'un impressionnant parterre du monde artistique et culturel béninois. A l'occasion, un grand hommage à été rendu au batteur ivoirien Paco Sery, qui cumule plus de 40 ans de métier. Un élément audio a été contacté pour refaire le parcours de l'homme qui a fait avec les grands noms de la musique africaine comme  feu Papa Wemba. Un trophée honorifique et une attestation lui ont d'ailleurs été décernés, avant que le baobab ivoirien ne monte sur scène, pour faire vibrer le cœur des mélomanes béninois.

Pour Edgard Djossou, promoteur de l'événement, ce festival est un creuset de rencontre de tous les acteurs du monde musical. Il a exhorté les uns et les autres à tirer profit de cette édition pour une meilleure promotion de la culture, par la musique.

Procédant au lancement des festivités, le directeur de cabinet du ministre Didier José Tonato, a dit tout le bien dont il pense de cet art. "La musique est le symbole de l’amour, de la joie, du pardon, du respect de l’autre, lesquelles vertus transmettent les musiciens à travers leur métier’’, témoigne-t-il.

Bruno O. OTEGBEYE

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.