24
Mar, octobre

RDC  : L’opposition radicale lève le voile sur le nom du Premier ministre proposé

Afrique
Typographie

Le Rassemblement, plateforme de l’opposition radicale congolaise a proposé M. Félix Tshisekedi pour la poste de Premier ministre de transition. Cette proposition est conforme à l’accord politique inclusif  conclu le 31 décembre dernier.

Conformément à l’accord politique inclusif conclu entre la majorité au pouvoir et l’opposition radicale sous la houlette du clergé congolais, le Rassemblement des forces acquises pour le changement vient de faire sa proposition pour la primature. Félix Tshisekedi, fils du leader de la principale coalition d’opposition, a pu obtenir l'adhésion du Rassemblement. Selon Lisanga Bonganga un des sages de la coalition de l’opposition, l’unanimité a été obtenue autour de la personne de  Félix Tshisekedi Tshilombo, fils de l’opposant historique, Etienne Tshisekedi.

Au cas où la proposition était validée à l’issue des concertations des composantes de la classe politique par le clergé, Félix Tshisekedi devra gérer la transition sous le contrôle de son père. Ce cas de figure ne plaira pas au camp au pouvoir qui y verra certainement une prise en otage du pouvoir par la famille Tshisekedi ; ce qui réduit sensiblement la marge de manœuvre du président Joseph Kabila pour  préparer sa succession.

Cette proposition ne plaira pas non plus au parti Mouvement pour la libération du Congo MLC, autour duquel est formé le Front pour le respect de la constitution, qui se voit marginalisé dans  les organes devant conduire la transition.

Il va falloir être prudent car, rien n’est gagné à l’avance. Le revirement d’une partie prenante pourrait mettre en péril, tout le travail abattu par les évêques congolais.

La crise en RDC est provoquée par le maintien à la tête du pays du président Joseph Kabila, dont le mandat a expiré le 20 décembre 2016 dans un climat de violences meurtrières. La Constitution interdit à Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se représenter. La présidentielle qui aurait dû avoir lieu cette année a été reportée en décembre 2017, selon  les termes de l’accord politique du 31 décembre dernier.

Christophe SESSOU

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.