19
Jeu, octobre

Union africaine : Alpha Condé, un mandat révolutionnaire

Afrique
Typographie

L’Union africaine est tombée dans une sorte de léthargie depuis la mort de l’ex guide libyen, Mouammar Khadafi. Alors que l’accession du président Alpha Condé à la tête de l’organisation panafricaine en fin janvier 2017, était perçue comme une simple alternance selon les ensembles régionaux, celui-ci va s’engager dans une série d’actions qui augurent d’un mandat révolutionnaire.

On s’attendait à vivre à nouveau l’habituel statu quo à la prise de service du nouveau président de l’Union africaine, Alpha Condé en fin janvier 2017. Mais c’est méconnaître le chef de l’Etat guinéen, décidé à mettre en branle une batterie de mesures pour donner un dynamisme nouveau à l’organisation panafricaine.

Conscient qu’il a un mandat d’un an à faire, le nouveau président de l’UA a annoncé les couleurs dès son investiture. Il a dans son adresse inaugurale, déploré le retard technologique du continent africain sur le reste du monde. Il a d’ailleurs promis de doter le siège de l’UA d’une connexion internet à haut débit.

Au titre des innovations que le président révolutionnaire a engagé, il y a la part de chaque pays membre au budget de l’instance panafricaine. Désormais, les Etats membres sont astreints à une taxe de 0,2% sur leurs importations. De ce fait, l’Union africaine ne sera plus tributaire de l’aide de l’Union européenne, de la Banque Mondiale et de la Chine pour ses dépenses  de souveraineté. 

Une autre nouveauté de l’actuel numéro 1 africain, est la ponctualité.  “Désormais, nous allons commencer à l’heure. Si nous disons 10h00, nous devons commencer à 10 h00”, a  lancé Alpha Condé au sujet des rencontres au niveau de l’instance panafricaine.

A ces éléments, s’ajoute un franc-parler particulier de l’ancien syndicaliste qui n’a pas hésité à marteler devant le président François Hollande qu’il n’est plus question d’immixtions d’anciennes puissances coloniales dans la gouvernance des pays africains. Toutes choses qui annoncent  une nouvelle tournure à la tête de l’Union africaine.

Christophe SESSOU / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.