22
Dim, octobre

Côte d’Ivoire : Des rebelles démobilisés manifestent dans deux villes

Afrique
Typographie

Une frange d’anciens rebelles a manifesté dans les villes de Man et de Bouaké ce lundi 02 octobre 2017. Ces ex-combattants de guerre réclament à leur tour une prime de démobilisation.

18 millions de Francs CFA par personne. C’est le montant que ces anciens rebelles estimés à 200, ont réclamé à l’Etat ivoirien ce lundi à Man, une localité située à l'ouest du pays. "Personne ne nous considère, nous sommes négligés. Ceux qui ont combattu comme nous et qui ont été recrutés dans l'armée ont eu 12 millions récemment et nous rien, nous ne sommes pas d'accord. Nous attendons toujours nos 18 millions de francs CFA", a martelé leur porte-parole, Julien Kessé, au micro de nos confères de l’AFP.

A Bouaké, les démobilisés mécontents avaient prévu d’élire domicile dans les locaux de la préfecture et d’y rester avec l’autorité préfectorale mais celle-ci était en déplacement. Le projet a donc a été avorté. « Nous avons décidé de prendre la préfecture parce que nous sommes fatigués. On n'a plus d'argent pour payer nos loyers et on (voulait) se loger avec le préfet jusqu'à ce que l'État ait une oreille attentive à nos revendications », a expliqué Aboudou Diakité, un responsable des manifestants de Bouaké.

Ces ex-rebelles disent réclamer simplement le même traitement que leurs anciens frères d’arme, recrutés au sein de l’armée nationale après la décennie de conflits armés ayant secoué la Côte d'Ivoire.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.