16
Mer, octobre

Alerte
Typography

A travers un communiqué officiel, la ministre de la justice, Evelyne da Silva Ahouanto, a annoncé, ce jeudi 24 décembre 2015, la mise en liberté conditionnelle de 334 prisonniers. Cette décision est la mise en exécution de la grâce présidentielle prononcée par  Thomas Boni Yayi, Président de la République du Bénin.

  C’est un cadeau de Noël que le Chef de l’Etat, Boni Yayi, offre ainsi aux détenus béninois. Par cet acte, les 334 prisonniers bénéficient de la sollicitude du Chef de l’Etat Boni YAYI et pourront rejoindre leurs familles respectives, en cette période de fin d’année et fêter comme cela se doit.  « Il est toutefois rappelé à leur attention que, pendant la durée de la liberté conditionnelle, le Garde des sceaux, Ministre de la justice de la législation et des droits de l’homme peut prononcer la révocation de la décision de mise en liberté conditionnelle », précise le communiqué signé du ministre de la justice, Martine Evelyne da Silva Ahouanto.

 « Le Président de la République voudrait croire que le bénéfice de la liberté  conditionnelle contribuera au changement de comportement des bénéficiaires, à leur amendement et à leur réintégration harmonieuse dans la communauté nationale. En tout état de cause, des instructions sont données à la Gendarmerie et à la Police Nationale pour assurer le contrôle de la bonne conduite des bénéficiaires », conclut la garde des sceaux dans son communiqué.

Cette liberté conditionnelle accordée aux détenus est en application de la loi n°90-32 du 11 décembre 1990, portant constitution de la République du Bénin, et de l’article 811 de la loi n°2012-15 du 18 mars 2013 portant code de procédure pénale en République du Bénin. La mise en œuvre de cette loi est une procédure légale reconnue au Ministre de la Justice.

 Ariel Gbaguidi

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.