07
Sam, décembre

Alerte
Typography

Annoncée dans les coulisses, la candidature à la présidentielle de 2016 de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, est désormais officielle. Il l’a fait  savoir lui-même, ce dimanche 03 janvier 2016, au Stade Mathieu Kérékou à Cotonou, devant une immense foule de militants ainsi que de personnalités politiques et du monde des affaires.

 C’est un stade Mathieu Kérékou archicomble ( environ 35 mille places) qui a accueilli dans l’après-midi de ce dimanche 03 janvier 2015, le désormais candidat à la magistrature suprême, Sébastien Germain Ajavon. A bord d’un véhicule pick-up noir à son entrée au Stade de l'Amitié Mathieu Kérékou, le sémillant homme d'affaires a aussitôt entamé un bain de foule afin d’exprimer toute son affection et sa reconnaissance à l’endroit de ses militants et sympathisants, tous dans les gradins et vêtus de tee-shirt bleus pour la circonstance. Ces  militants venus de toutes les régions du Bénin et estimés à plusieurs dizaines de milliers, voulaient entendre un seul mot de la part de leur leader : ‘’oui je suis candidat’’.

 « C’est un homme d’affaires. Et en affaires, ce sont les actes qui parlent. On ne parle pas beaucoup…on veut le oui et son projet de société», a laissé entendre Marin Glogan, un des militants du candidat. Théophile Houngbédji, conseiller communal dans la commune d’Abomey-Calavi, veut lui aussi écouter les mêmes mots que son compatriote Marin Glogan. «Nous voulons entendre le grand oui. Et déjà nous voyons un avenir heureux pour le Bénin», a affirmé l’élu local, tout de blanc vêtu. « Sur toute l’étendue du territoire national, sa candidature a été suscitée. Il faudrait qu’aujourd’hui, il nous dise oui. Qu’il dise oui, je suis prêt… C’est tout ce que nous attendons de lui ce soir », indique l’honorable Valentin Houdé, d’un air très heureux.

L’attente se faisait longue aux yeux des militants dès l’entame des discours de soutiens des représentants des partis et mouvements politiques. Mais lentement et surement, le candidat de la vague bleue a été invité au pupitre pour dire son allocution. Et comme on pouvait s’y attendre, une liesse embrase tout le stade avec des ovations à n’en point finir. L’homme d'affaires a donc rejoint une cinquantaine de personnalités politiques toutes de blanc vêtues, en signe de sagesse et de grandeur. Puis dans son discours, le ‘’oui je suis candidat’’ a été dit et redit. Le stade Mathieu Kérékou s’emballe de nouveau de cris de joie et de vouvouzéla. Aux termes de son intervention l’honorable Valentin Houdé s’est dit comblé. «…Le oui est là. Il nous revient, nous qui sommes sur le terrain d’engager le vrai combat au sol… ». Mêmes propos tenus par son ex-collègue Nicaise Fagnon, aujourd’hui maire de la commune de Dassa-Zoumé. « Maintenant, il faut occuper le terrain comme nous savons le faire », déclare l’ex député. S’exprimant sur le discours du candidat Sébastien G. Ajavon, Valère Dogué, premier adjoint au maire de Lokossa, trouve qu’il a fait un très bon diagnostic des maux qui minent le Bénin depuis les années 1990. « C’est l’homme de la situation et il n’y a pas de raison  à ne pas le suivre », ont soutenu quelques militants. En clair, le combat sur le terrain prendra un nouvel envol.

 Ariel Gbaguidi

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.