21
Jeu, novembre

Alerte
Typography

L’ancienne députée de la Guyane ne fait plus partie du gouvernement français. Elle a donné sa démission à François Hollande ce 27 janvier 2016. La pomme de discorde est la loi sur la déchéance de nationalité aux binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme.

« Madame Christiane Taubira, Garde Sceaux, Ministre de la justice, a remis ce 27 janvier 2016, sa démission au Président de la République, qui l’a acceptée ». C’est ce qu’affiche le site de l’Elysée. Cette démission est la conséquence d’une prise de position de Mme Taubira, Garde des Sceaux sur la polémique relative à la loi sur la déchéance de nationalité aux binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme. Une prise de position de la Garde des Sceaux jugée   en porte-à-faux avec la politique gouvernementale.  L’ancienne députée Guyanaise est hostile à ce projet de loi et a même publiquement defendu la thèse contraire à celle du gouvernement avant de se faire subtilement recadrer par le Premier ministre françaais, Manuel Valls.

En outre la désormais ancienne garde des Sceaux écrit sur sa page Twitter : « Parfois, résister c’est rester. Parfois résister c’est partir…»  Elle fait ainsi ses adieux  au gouvernement après avoir servi pendant 3 ans 8 mois comme ministre de la Justice.

Son départ du gouvernement est intervenu ce mercredi 27 janvier 2016 au moment même où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre au Parlement.

Jean Jacques URVOAS, précédemment président de la commission des lois au Parlement, a été nommé, ce mercredi 27 janvier 2016, nouveau Garde des Sceaux, ministre de la Justice  par François Hollande en remplacement de Mme Christiane Taubira démissionnaire.

 Christophe SESSOU

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.