21
Mar, février

Alerte
Typography

La Cour Suprême gambienne a renvoyé à mai prochain l’examen  du recours de Yahya Jammeh contre l'élection de son challenger, Adama Barrow déclaré vainqueur de la  présidentielle du 1er décembre 2016. Au motif de ce renvoi,  l'indisponibilité du président de la Cour suprême.

 

L'examen du recours déposé par le parti du président sortant gambien, Yahya Jammeh au sujet du contentieux électoral qui l’oppose au président élu, Adama Barrow, a été rejeté pour mai prochain. Telle a été l’annonce faite par les neuf juges réunis dans la Capitale Banjul, selon une dépêche de BBC. Et pour cause, le président de la Cour suprême, le juge nigérian Onogeme Uduma, évoquant un problème de calendrier, ne s’est pas rendu à l’audience de ce mardi 10 janvier. Dans une lettre au ministère gambien de la justice, il explique que la date choisie n'est pas compatible avec ses obligations vis-à-vis de l'agenda judiciaire de son pays et qu’il ne pourrait être disponible qu’en mai 2017.

Il faut  souligner qu’aucun des cinq juges nigérians et sierra-léonais, membres de la Cour Suprême devant plancher sur le contentieux électoral, n'était présent à Banjul pour cette audience.

Christophe SESSOU

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.