18
Mer, septembre

Alerte
Typography

Le Procureur de la république de Côte d’Ivoire, Adou Richard Christophe a tenu une conférence de presse au sujet de l'affaire de cache d'armes de Bouaké ce mercredi 21 juin. A l’occasion le juge  a révélé que jusque-là, 7 personnes dont des officiers supérieurs des forces armées ont été auditionnées.

Le Procureur Adou Richard Christophe était face à la presse ce mercredi 21 juin 2017. Il a affirmé que les enquêtes se poursuivent et quinze auditions concernant sept personnes ont eu lieu à ce jour y compris celles du présumé suspect.
«La détention et l'entreposage d'armes de guerre étant punis de peine allant de dix à vingt ans d'emprisonnement, à ce jour dans le cadre de ces enquêtes, les auditions de Monsieur Koné Karamaté Souleymane, et de nombreuses personnes dont des officiers supérieurs des Forces armées de Côte d'Ivoire, FACI ont eu lieu. En tout état de cause nous attendons offrir toutes les garanties du succès à l'enquête en cours, » a-t-il expliqué.

«Les auditions débutées se poursuivent. Face à l'impatience de certains citoyens ivoiriens, il est utile de préciser que le rôle du Procureur de la république ici est de poser les actes nécessaires à la manifestation de la vérité et non de procéder seulement à des arrestations, » a déclaré le Procureur de la République.

Pour rappel, mi-mai dernier, au plus fort d’une mutinerie  des soldats de l’ex rébellion ivoirienne à Bouaké, un groupe de militaires de la ville découvre une cache d’armes dans une villa supposée appartenir à Souleymane Koné Karamaté, alias Soul to Soul, chef du protocole de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale.

Christophe SESSOU / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.