24
Ven, novembre

Alerte
Typography

Trois personnalités congolaises sont actuellement en détention. Elles sont accusées d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat. Cette affaire a été remise sur tapis par le groupe de travail des Nations unies qui s’est penché sur la situation actuelle de l'ancien ministre burkinabé Djibrill Bassolé. Pour les experts onusiens, la détention des trois Congolais est arbitraire. Ils réclament de ce fait, leur libération immédiate.

Colonel Jean-Claude Mbango, ancien directeur de la police du département du Pool, Samba Mountou Loukossi, huissier de justice et Ismaël Mabarry, adjudant-chef de police, sont les trois personnalités en détention provisoire dans leur pays depuis plus de 04 ans. Ils sont accusés entre autres, d'atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat.

Ils ont été détenus deux mois durant dans les locaux de la Direction générale de la sûreté territoriale avant d'être transférés à la maison d’arrêt de Brazzaville, sans que leurs avocats ne puissent les rencontrer, à en croire le groupe de travail des Nations unies qui a débattu de leur situation.

Le groupe de travail ajoute également qu'ils n’ont pas « été présentés à un juge dans un délai légal. Ceci, ni pour la confirmation des charges, ni pour un procès », et les experts onusiens réclament de ce fait, leur libération immédiate.

 Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.