18
Mer, septembre

Alerte
Typography

Hamed Bakayoko a été nommé ce mercredi 19 juillet, ministre d'Etat ivoirien de la Défense, selon le secrétaire général du gouvernement Patrick Achi. L’ancien ministre de l’Intérieur et proche du président Alassane Ouattara, prend les rênes de ce département stratégique, quelques jours après une nouvelle mutinerie d’ex rebelles, soldée par trois morts.

Proche du président Alassane Ouattara, influent et perçu comme l'un de ses probables dauphins, Hamed Bakayoko quitte l'Intérieur pour la Défense. Il remplace Alain-Richard Donwahi, jusque-là, ministre délégué chargé de la Défense, le portefeuille étant alors géré par la présidence. M. Donwahi devient, lui, ministre des Eaux et Forêts.

M. Hamed Bakayoko devra faire preuve d’efficacité à la Défense dans un contexte marqué par des mutineries à n'en point finir. En janvier puis en mai, d'anciens rebelles intégrés dans l'armée se sont révoltés mais ont fini par obtenir de l'Etat 12 millions de FCFA (18.000 euros) pour chacun des 8400 soldats recensés.

Cette crise a considérablement fragilisé l'équipe gouvernementale mais aussi et surtout le président Ouattara, dont la crédibilité a été entamée. Le weekend dernier encore, un autre mouvement d’humeur de soldats survenus dans un camp militaire de Korhogo, grande ville du nord de la Côte d'Ivoire, s’est soldé par la mort de trois mutins.

Quant au portefeuille de l’Intérieur, il échoit au préfet d'Abidjan, Sidiki Diakité tandis que Issa Coulibaly passe des Eaux et Forêts à la Fonction publique. Un poste jugé stratégique du moment où le gouvernement négocie depuis des mois avec les fonctionnaires qui ont fait plusieurs grèves revendiquant notamment des hausses de salaire.

Christophe SESSOU / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.