22
Dim, octobre

Alerte
Typography

Suite au désistement du candidat Raila Odinga du second tour de la présidentielle au Kenya, l’Assemblée nationale a voté un amendement permettant d’office la réélection du président candidat, Uhuru Kenyatta.

Le texte adopté par les parlementaires stipule que le retrait d'un candidat qualifié pour le second tour d'une élection présidentielle entraîne automatiquement la victoire de son challenger. Et, cet amendement prendra effet dès qu'il sera signé par le président de la République.

Ainsi, Uhuru Kenyatta, candidat à sa propre succession est réélu avant même la reprise de l’élection le 26 octobre prochain. Les députés de l'opposition ont contesté cet amendement mais n'ayant pas eu gain de cause, ils ont décidé de boycotter son adoption.

Mercredi dernier après le retrait de Raila Odinga, la Commission électorale kényane a annoncé que les huit candidats ayant participé au scrutin du 8 août seront admis à se représenter à nouveau lors du scrutin du 26 octobre, y compris le démissionnaire. A en croire les membres de la Commission, Raila Odinga ne s'est pas encore retiré du fait qu’il n’a pas rempli le formulaire de retrait officiel prévu à cet effet.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.