18
Sam, novembre

Alerte
Typography

Un forum national s’est ouvert ce mercredi 25 octobre 2017 sur la sécurité au Burkina-Faso. Ces assisses réunissent plus de 600 experts, forces de défense et de sécurité publique et plusieurs membres des organisations de la société civile. L'objet de cette rencontre est de déterminer les principaux axes stratégiques pour l'élaboration de la prochaine politique nationale de sécurité.

Proposer des solutions structurantes et efficaces contre l'insécurité grandissante au Burkina-Faso, pays confronté aux attaques et menaces notamment au Nord. C’est ce qui est attendu des participants à ce forum national sur la sécurité dont l’objectif est de pallier le problème d’insécurité dans le pays. Il s’agit donc de la réactualisation de la politique sécuritaire nationale, à en croire le président du Faso, Roch Marc C. Kaboré, qui a présidé le lancement des travaux du forum.

Le chef de l’Etat burkinabé a expliqué que cette réforme « permettra, non seulement d'instaurer un système de sécurité efficace et responsable, mais également de consolider le caractère républicain et professionnel des forces de défense et de sécurité en vue d'une meilleure contribution à la paix, à la sécurité et au développement durable ».

Toutes les couches ont donc été associées à cette initiative parmi lesquelles, les groupes d’autodéfense, les forces de défense et de sécurité publique, les acteurs de la société civile, les experts nationaux et internationaux pour ne citer que ces participants.

Le chef de l'Etat burkinabé a souligné qu'au cours du forum les avis de la population doivent être recueillis surtout par rapport à ses « besoins en sécurité et de lui permettre aussi de s'exprimer par rapport à sa contribution, ce qu'ils peuvent faire pour eux-mêmes en tant qu'acteurs de leur propre sécurité (pour) mettre en valeur ce qu'ils pensent (...) être le mieux ».

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.