18
Sam, novembre

Alerte
Typography

Le président kenyan, Uhuru Kenyatta, candidat à sa propre succession, a été réélu au terme de la présidentielle reprise du 26 octobre 2017. Il a obtenu « 98,26% » des voix, selon les chiffres rendus publics par la commission électorale.

Uhuru Kenyatta est réélu avec 98,26% à l’issue de cette élection pour un taux de participation estimé à 39%. Son challenger naturel, Raila Odinga, qui a opté pour le boycott, a recueillis 0,96% des voix. Les électeurs n’ont pas pu voter dans 25 circonscriptions de l’Ouest du pays, réputées comme des fiefs de la NASA, la coalition de l’opposition.

Kenyatta tacle Odinga dans son discours de réélection

Après l’annonce de sa réélection, Uhuru Kenyatta a prononcé un discours dans lequel il a fait savoir que « tout autre pays aurait implosé dans les mêmes conditions que celles que traverse son pays », avant de s'en prendre plus loin, à son challenger.

« Laissons les autres épuiser tous les recours judiciaires et ensuite nous dialoguerons », a-t-il déclaré, parlant ainsi du leader de l’opposition Raila Odinga. Il reproche à son opposant « d’avoir choisi d’exercer un droit », celui de déposer un recours « mais de n’avoir pas assumé (finish) les conséquences », puisqu'il a opté pour la politique de la chaise vide. Uhuru Kenyatta pense plutôt que c'est sa réélection qui a été confirmée le soir du 26 octobre.

 

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.