16
Mer, octobre

La grève annoncée des disciples de Saint Mathieu s’est muée ce mardi 26 janvier 2016 en un sit-in. Au finish, le Syndicat des Douanes du Bénin (SYDOB) a suspendu sa motion de grève. Une suspension survenue d’une part, après la publication d’un communiqué de leur Directeur général, Charles Sèzan et d’autre part après des échanges  entre le Chef de l’Etat Boni Yayi et le Bureau Directeur du SYDOB.

 

La visite médicale des candidats en lice pour la présidentielle du 28 février 2016, a démarré ce lundi 25 janvier 2016, dans les locaux de la Cour constitutionnelle. Tôt dans la matinée de ce lundi, ce sont les candidats Patrice Talon, Sébastien Ajavon et Abdoulaye Bio Tchané qui ont été les premiers à se faire ausculter par le collège de médecins assermentés. Peu avant la fin de la matinée et en début d’après-midi pour d’autres, les présidentiables Victor Topkanou, Jean Alexandre Hountondji, Daniel Edah, Richard Senou, Abdoulaye Bio Tchané, Eric Houndété, Victor Tokpanou  se sont fait examiner aussi dans les locaux de la cour pour l’une des trois phases de cette opération. Le candidat Lionel Zinsou s’est acquitté lui aussi de cette formalité prescrite par le code électoral. Les candidats, selon des indications, ont été répartis en trois groupes, chacun selon son ordre d’arrivée à la Commission électorale nationale électorale (CENA). Le Centre national hospitalier universitaire (CHNU) et les locaux de la Cour constitutionnelle ont été retenus pour accueillir les différents candidats. Ce fut un véritable chassé-croisé pour les présidentiables qui se succédaient soit à la Cour soit au Cnhu-Hubert Koutoucou Maga de Cotonou. Il faut rappeler que les cinq médecins retenus pour cette opération ont noms : Magloire Gamsou, Fabien Houngbè, Martin Houenassi, Josiane Ezin épouse Houngbè et Raymi Daouda.

 Ariel Gbaguidi

Un collège de cinq médecins a prêté serment devant la cour constitutionnelle cet après-midi du 22 janvier 2016 dans le cadre de l’organisation de la visite médicale des candidats au scrutin présidentiel du 28 février 2016. Ces spécialistes de médecine interne, de cardiologie et de psychiatrie vont ausculter dès le  lundi 25 janvier 2016  les 35 candidats déclarés à la succession de Boni Yayi.

 

Eddie Komboigo est mis aux arrêts depuis ce samedi 23 janvier 2016 à Ouagadougou. Le président du Congrès pour la démocratie et le  progrès (CDP), ex-parti au pouvoir était  recherché dans le cadre de l’enquête relative au coup d’Etat   de septembre 2015.

Le Parti social démocrate (PSD) présidé par Emmanuel Golou et dont le président fondateur et d’honneur est Bruno Amoussou,  a porté son choix sur le candidat Sébastien Ajavon, ce jeudi 21 janvier 2016. La décision a été prise au terme du Conseil national du parti tenu les 20 et 21 janvier 2016.

Plus d'articles...

Sous-catégories

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.