10
Lun, décembre

Bénin/carte bancaire dans les supermarchés : Le GIM-UEMOA veut attaquer Toboula devant la BCEAO

Economie
Typographie

La mesure de paiement bancaire dans les supermarchés, instaurée par le préfet du Littoral Modeste Toboula, continue de faire des mécontents. Invité sur la télévision Canal 3 Bénin, Luc Kpènou, président de la Commission nationale du groupement interbancaire de la monétique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (GIM-UEMOA), annonce l’intention de la commission d’introduire un recours devant les services compétents de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO).

Selon Luc Kpènou, président du GIM-UEMOA, la décision du préfet, Modeste Toboula, va aux antipodes des dispositions de l’UEMOA et de la Banque centrale. Ces deux institutions, précise-t-il, font état de ce que le montant de référence à partir duquel la monnaie scripturale peut être acceptée est, normalement, de 100 000 F CFA. En la matière, l’arrêté de Modeste Toboula est illégal, à ses yeux. Luc Kpènou s’est également interrogé sur la capacité du préfet à prendre des décisions du genre. Ainsi, il annonce que l’Association de banques qu’il préside va saisir la Banque centrale pour demander que la décision soit rapportée. Il a par ailleurs interpellé le gouvernement et a précisé les obligations communautaires du Bénin. Il a souhaité qu’à l’avenir, l’Etat puisse prendre en compte un certain nombre de paramètres, voir réellement la manière dont les choses se passent avant de prendre des décisions controversées qui peuvent conduire au non-respect des engagements du Bénin vis-à-vis des institutions communautaires comme c’est le cas actuellement.

Ariel GBAGUIDI

 

 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.