21
Mar, février

Mondial à 48 pays : Ce que l’Afrique gagne

Football
Typographie

La Fifa a adopté mardi dernier  à l’unanimité le passage à 48 équipes dès la Coupe du monde 2026 avec une première phase de 16 groupes de 3 équipes. A cet effet, d’après L’Equipe, il est question que le nombre de représentants du continent africain  au mondial passe de 5 actuellement à 9.

L’Afrique pourrait-elle s’affirmer comme le grand gagnant de l’augmentation du nombre de pays participants au mondial dès 2026 ? Bien vrai que la FIFA n’a pas encore dévoilé les modalités de qualifications  mais on peut affirmer que l’Afrique qui n’a actuellement que cinq  qualifiés sera parmi les grands bénéficiaires de cette réforme. Selon le magazine français, l’Equipe, l’Afrique pourrait gagner 4 places supplémentaires. Donc elle pourrait passer de 5 à 9 places.

Un vœu pieu du président de la Confédération Africaine de Football, Issa Hayatou. «L’Afrique espère avoir 9 à 10 places pour la nouvelle formule de la Coupe du monde à 48 équipes à partir de l’édition de 2026», a-t-il révélé sur les ondes de RFI. Ce qui sera véritablement un vrai bonus pour le continent africain qui n’en rêvait pas mieux.

Créée en 1928 par le Français Jules Rimet, la Coupe du monde de football comptait 13 participants à l'origine, pour sa première édition en 1930. Le nombre de participants est par la suite passé à 16 en 1934, puis à 24 équipes en 1982, avant de se fixer à 32 nations depuis 1998.

Il faut préciser que les modalités de répartition des 16 places supplémentaires devraient être arrêtées lors du prochain congrès de la FIFA, en mai prochain. Les 48 participants seront répartis dans 16 groupes de 3 équipes, les 2 premiers de chaque groupe accédant au tour suivant.

Damien TOLOMISSI

 

 

 

 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.