24
Mar, octobre

CHAN 2018 / Supposée réserve du Togo contre le Bénin : Les clarifications de la Fébéfoot

Football
Typographie

Qualifiés pour l’ultime tour des éliminatoires du Championnat d'Afrique des Nations 2018  après avoir éliminé les Eperviers du Togo, un curieux recours serait déposé à la Confédération africaine de football (Caf) sur la non présentation des licences des Ecureuils locaux lors du match aller à Lomé. Pour le Secrétaire administratif de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot), Zépherin Deguénon, il n’y pas péril en la demeure.

Le Bénin peut-il perdre sa qualification pour disputer le dernier tour des éliminatoires du CHAN 2018 ?  C’est la folle rumeur qui fait désormais écho au lendemain de l’exploit réalisé par les Ecureuils locaux face à leurs homologues des Eperviers. En effet, d’après la presse étrangère, le Togo disposerait d’un joker qui risque d’être fatale pour le Bénin. Puisque lors de la rencontre aller, à Lomé, les Ecureuils locaux se sont présentés sans leurs licences.

Ce qui aurait poussé la Fédération Togolaise de Football  a déposé un recours avant le match car jugeant que le règlement du CHAN en son article 39.1, a été violé: « Pour chaque rencontre, tous les joueurs de l’équipe hôte et de l’équipe visiteuse sont tenus de présenter leur passeport et licence nationale en cours de validité ».

Mais d’après le Secrétaire administratif de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot), Zépherin Deguénon, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Et pour cause, selon ses explications sur page facebook de l’instance béninoise, il aurait dans son intervention rappeler au Commissaire au match que le Bénin ayant lancé son championnat il n'y a pas longtemps, tous les joueurs ne disposaient pas encore de licences.

Et sur place à Lomé, le Commissaire au match a engagé en respect des dispositions de la procédure en la matière de l’article 39.2 qui stipule qu’ « Une équipe en déplacement dont un, plusieurs ou tous les joueurs ont perdu leurs  passeports et/ou leurs licences nationales est autorisée à faire jouer le ou les dits joueurs à condition que chacun d’entre eux soit photographié avec le commissaire du match ou l’arbitre avant le début de la rencontre. Ces photos doivent être remises à l’arbitre qui les fera parvenir à la CAF avec son rapport. En cas de réclamation confirmée, l’équipe concernée devra présenter au Secrétariat de la CAF les passeports et licences nationales en cours de validité pour les confronter avec les photos prises avec l’arbitre ou le commissaire du match ».

Plus loin, il confie qu’une fois à Cotonou, le service administratif de la FBF a fait le nécessaire vis-à-vis de la Confédération africaine de football (CAF) pour fournir les informations possibles.

A noter que d’après la même source, le match retour du dimanche 23 juillet 2017 n'aurait pas lieu si la FBF n'avait pas satisfait les dispositions de l'article 39.2, car, la CAF aurait déjà déclaré le match aller perdu pour le Bénin et même disqualifier le Bénin. A suivre…

Damien TOLOMISSI / beninmondeinfos.com 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.