14
Jeu, novembre

Préparation du Bénin au Challenge Trophy : « Il n’y a pas de résultat sans travail », déclare Antoine Bonou

Handball
Typographie

Conscients que seul le travail permet d’avoir de bons résultats, la Fédération béninoise de handball (Fbh) maintient le cap avec les équipes nationales (U21 hommes) et (U20 dames) de handball  en vue de la phase continentale du Challenge Trophy. Pour le président Antoine Bonou, « Il n’y a pas de résultat sans travail ».

 

Les Ecureuils handballeurs (U20 dames) et (U21 hommes) s’activent pour prendre part à la phase continentale du Challenge Trophy qui se déroulera en mai prochain. Et dans ce cadre, elles ont terminé  leur deuxième stage de regroupement le weekend dernier par des matches amicaux face aux sélections séniors hommes et dames de Cotonou.

Pour le président  de la Fédération Béninoise de Handball, le bilan à mi parcours est positif. « Je crois qu’aujourd’hui, le point qu’on doit faire est que le résultat est positif. Parce qu’on s’y est pris tôt. On  n’a pas attendu un mois de la compétition avant de commencer par travailler. Nous avons commencé par travailler depuis longtemps. C’est ça qui est normal. Car pour avoir un bon résultat, il faut travailler. Il n’y a pas de résultat sans travail », a déclaré à la presse sportive, Antoine Bonou.

A la question de savoir si le gouvernement béninois par l’entremise du ministère des sports vous est venu en appui aux sélections nationales, très diplomatique, il a trouvé les mots convenables pour ne pas jeter le pavé dans la barre. « Vous savez, le ministère est administratif. Et s’il faut attendre que notre demande fasse tout le circuit administratif avant de commencer à nous préparer, ça veut dire qu’on ne part pas pour une compétition.  (…) Nous avons bel et bien envoyé un dossier et le ministre est conscient. Il nous accompagne la-dans, il nous encourage mais il faut que le dossier fasse un circuit et que ça soit présenté en conseil des ministres et que la communication soit adoptée. (…) Mais nous avons pris nos dispositions même s’il faut nous préparer à crédit on va le faire à crédit ramener de très bon résultat », a-t-il expliqué. 

Par ailleurs, Antoine Bonou lance un appel aux opérateurs économiques  béninois « Je lance un appel vers les opérateurs économiques pour leur dire qu’il faut investir dans le sport. C’est aussi une industrie. Nous ne pouvons pas attendre tout du gouvernement ou du ministère », a-t-il indiqué avant de conclure « Que tout le monde vienne car nous avons besoin de l’expertise de tout un chacun de nous anciens comme nouveaux pour pouvoir aider notre discipline afin que le handball béninois évolue. Nous n’allons pas nous arrêter seulement à la phase continentale (…). Notre ambition, c’est de repartir à la coupe du monde cette fois-ci. »

 

Damien TOLOMISSI/ beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.