16
Dim, juin

AG élective à la fédération béninoise de tennis : Un challenger pour Jean Claude Talon

Tennis
Typographie

Les acteurs du tennis béninois seront en Assemblée générale ordinaire et élective, le samedi 1er juillet prochain à l’auditorium Marius Francisco du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb). Ils seront deux challengers à se disputer le poste de président. Il s’agit du président sortant de la Fédération Béninoise de Tennis, Jean-Claude Talon et de son rival, Aboubakari Mohamed.  

Qui aura le privilège de gérer le tennis béninois durant les quatre années à venir ?  La question reste encore en suspens car la bataille s’annonce âpre entre deux sérieux challengers. Jean-Claude Talon, en quête d’un troisième mandat souhaite poursuivre l’œuvre entamée tout en apportant de nouvelles touches. Il est d’ailleurs conscient que l’enjeu sera de taille. « Une élection reste une bataille et aucun détail ne doit être ignoré », a déclaré le président sortant dans les colonnes de L’Investigateur.

Face à lui, Aboubakari Mohamed, un inconnu du public sportif. Selon les recoupements, malgré qu’il ne soit pas trop connu dans les sérails du sport béninois, ce dernier huile bien sa stratégie pour prendre les rênes du tennis béninois, histoire d’insuffler un nouveau dynamisme et améliorer l’organisation fédérale dans toute sa composante.

Outre la présidence, la concurrence aux autres postes ne sera pas du tout une mince affaire. Et pour cause, à la vice-présidence, cinq candidatures sont annoncées pour le seul poste. Idem pour les postes du Secrétariat général, du trésorier général et du responsable à l’Organisation où plusieurs prétendants sont en lice.

Damien TOLOMISSI / beninmondeinfos.com

 

 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.