18
Sam, novembre

Niger : Vives protestations populaires contre la loi de finances 2018

Afrique
Typographie

Opposées à certaines dispositions de la loi de finances 2018, des associations de consommateurs nigériens ont appelé le peuple à manifester sa colère ce dimanche 29 octobre 2017 à Niamey. Selon les marcheurs, le budget 2018 prévoit une augmentation des prix des produits de première nécessité. La marche a dégénéré quand un groupe de manifestants a bravé une interdiction des forces de l'ordre.

Le mouvement populaire qui contestait la hausse des prix de première nécessité prévue dans la loi de finances 2018, se dirigeait vers la place de la Concertation devant le parlement nigérien malgré l'interdiction des forces de l’ordre positionnées sur place. La manifestation a tourné aux heurts lorsqu’un groupe de protestataires a opéré un forcing vers la Concertation. Les forces de l’ordre et de sécurité publique se sont alors mises à disperser la foule à coup de gaz lacrymogènes.

« Le peuple nigérien est un peuple qui vit dans l’extrême pauvreté et cette loi de finances vient étrangler davantage ce peuple-là, alors que de l’autre côté, l’Etat ne veut rien faire pour diminuer son prestigieux train de vie… », a déclaré Abass Abdoul Aziz, un des organisateurs de cette marche, et président de l’Association de défense des droits des consommateurs des technologies de l’information, de la communication et de l’énergie (Actice), intervenue sur les antennes de Rfi.

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.