18
Sam, novembre

Bénin / Surcharges dans les taxis : Retour des vieux demons

Société
Typographie

En début d’année 2017, le gouvernement béninois a interdit les surcharges et les chargements hors gabarit. En l’espace de quelques jours, les chauffeurs de taxis ont pris le pli en respectant cette décision à la lettre. Mais depuis quelque temps, l’on constate que la mesure est de plus en plus foulée au pied.

Du marché Dantokpa à Allada, il n’est plus rare de trouver des véhicules de 05 places chargés jusqu’à 07 passagers. Pourtant la mesure d’interdiction des surcharges et chargements hors gabarit est toujours en vigueur. Lors d’un déplacement entre le marché Dantokpa et l’arrondissement d’Akassato,  Koffi, un passager témoigne "qu'un chauffeur de taxi, après sa surchage  et suite à l’indignation d’une passagère, a demandé à la plaignante en langue Fongbé, si « la surcharge n’était pas une vieille pratique acceptée de tous !? et si elle sera capable de payer le tarif normal sans marchandises !? ».  Silence de cimetière  dans le véhicule jusqu’à destination finale.

C’est donc dire qu’aucun passager n’a eu le courage de rétorquer ni de descendre du véhicule bourré de voyageurs. Au cours du trajet,Koffi  dir avoir identifié plusieurs autres cas de surcharges notamment dans le rang des véhicules qui allaient en direction de Glo-Djigbé et d’Allada. Les forces de l’ordre positionnées sur cet axe routier contrôlaient très peu ces chargements hors normes. Cela balise également le terrain à la tricherie des chauffeurs.

Il est donc évident que le phénomène reprend de plus bel, et encore de beaux jours devant lui. 

Ariel GBAGUIDI / beninmondeinfos.com

 

 

Annonce

Nous suivre

Inscrivez-vous gratuitement à notre liste de diffusion et soyez notifié dès qu'une nouvelle information arrive.